title

Recherche sur Genius Tour


Graphisme optimisé pour les tablettes tactiles

visuel_pad


Dernière mise à jour de la page : 17 août 2018

Présentation

title

GENIUS TOUR est une base de données qui liste les musées, parcs et autres lieux qui participent à l'éveil scientifique, écologique, technologique et industriel tout en s'amusant.

GENIUS TOUR est spécialement conçu pour vous fournir un outil rapide et efficace.
GENIUS TOUR dispose à ce titre de son propre moteur de recherche de manière à vous aider au mieux.
Il est constamment accessible sur la page d'accueil (bouton Retour Accueil).

Plusieurs centaines de sites répartis pour la plupart en France Métropolitaine sont décrits via des articles qui sont tous originaux et qui sont conçus pour vous fournir une information rapide, claire et utile, allant droit à l'essentiel : GENIUS TOUR n'est pas un des multiples copier-coller que l'on peut trouver un peu partout sur internet et contribue ainsi à vous fournir l'information que vous cherchez et qui vous est essentielle pour aller à la rencontre de la curiosité scientifique.

Les musées, parcs, aquariums et autres sites qui sont présentés ici sont tout simplement choisis parce qu'ils participent à l'éveil scientifique de tous.

Ainsi, vous y trouvez des musées et parcs destinés à la vulgarisation scientifique.
Vous n'y trouvez pas les parcs de loisirs dans lesquels l'éveil scientifique ne correspond pas à nos critères de sélection, et vous n'y trouverez pas non plus les musées aussi prestigieux soient-ils qui ne présenteraient par exemple que des oeuvres artistiques.

GENIUS TOUR s'efforce de garder les informations à jour et de donner un maximum de détails sur les itinéraires et les plans d'accès.
N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez que vos photos soient publiées sur notre site pour un parc ou un musée que vous avez visité ou pour nous faire part de vos commentaires dans chaque forum dédié au site que vous avez visité.

Nous vous souhaitons d'excellents surfs, de très bonnes découvertes et de magnifiques surprises !


Pour contacter le webmaster, envoyez un email à "contact @ geniustour.com" (supprimez les espaces).

Lancement de la sonde Parker Solar Probe

Ce 12 ao√Ľt 2018, la sonde solaire Parker a √©t√© lanc√©e dans l'espace √† bord d'une fus√©e Delta IV Heavy.
Le décollage a été retardé d'une journée à cause d'un capteur de pression d'un des réservoirs de la fusée.
Cette mission d'exploration va aller l√† o√Ļ aucun engin n'est jamais all√© auparavant : la sonde va aller √† proximit√© du soleil.

L'intérêt de la mission est très important. En effet, nous ne connaissons finalement qu'assez peu pour le moment le fonctionnement du soleil et pourquoi certains événements s'y produisent.

Plusieurs sujets seront étudiés par la sonde qui en 7 ans va s'approcher près de 20 du soleil à une vitesse avoisinant les 790 000 km/h !

Parmi les nombreux sujets d'étude sont :
- les protub√©rances solaires et les t√Ęches noires associ√©es,
- le fonctionnement de la couronne solaire o√Ļ la temp√©rature passe de 6000¬įC, temp√©rature √† la surface du soleil, √† plus d'un million de degr√©s,
- les tsunamis solaires,
- et bien d'autres sujets encore.


Les protubérances solaires

Elles s'y produisent de manière sporadique, éjectant des masses considérables de gaz, dégageant des quantités gigantesques d'énergie. Cette énergie parcourt la distance du soleil à la Terre en une petite demi-heure et vient heurter le bouclier magnétique de notre planète, la ceinture de Van Allen.
L√†, le rayonnement cosmique rebondit, est d√©vi√© et glisse le long du bouclier sph√©rique pour arriver au niveau des deux p√īles.
Concr√®tement, sur Terre, nous voyons alors de magnifiques aurores, ces nappes vertes et violettes, qui montrent les particules d'√©nergie qui s'illuminent en traversant les diff√©rentes couches du bouclier qui prend sa source √† chacun des deux p√īles magn√©tiques.

C√īt√© appareils √©lectriques (ordinateurs, pacemakers, pompes √† insuline, r√©seaux √©lectriques, avions, ...), si la temp√™te magn√©tique est puissante, alors, des surtensions pouvant aller jusqu'√† griller les appareils peuvent se produire. Il est tr√®s important de comprendre comment ses rayonnements sont √©mis et arrivent afin de mieux s'en prot√©ger.
Dans la station spatiale internationale par exemple, quand un tel événement se produit, les astronautes se réfugient dans leurs couchettes ! :-) Leurs sacs de couchages sont plombés et renforcés contre tout type de rayonnement. C'est l'endroit qui fournit la meilleure protection dans ce cas.


Le fonctionnement de la couronne solaire

Cet endroit, parfois jusqu'√† 300 fois plus chaud que la surface du soleil, est un lieu o√Ļ se produisent d'intenses √©changes d'√©nergies et d'√©changes thermiques, et o√Ļ de tr√®s nombreuses r√©actions thermonucl√©aires se produisent. Pourquoi la temp√©rature du plasma y augmente tant ? Est-ce d√Ľ √† des effets de confinements magn√©tiques locaux qui acc√©l√®rent les gaz issus de la surface du soleil lors de leur d√©pressurisation et cr√©ent comme un r√©acteur naturel ? Ces particules y acqui√®rent des vitesses ph√©nom√©nales proches de celle de la lumi√®re. C'est pourquoi, alors que la lumi√®re met 8 minutes pour parcourir la distance qui s√©pare le soleil et la Terre, ces particules surpuissantes ne mettent qu'une demi-heure pour traverser ces milliards et milliards de kilom√®tres.
Pour le moment, nous pouvons observer la couronne solaire seulement quand des éclipses totales se produisent, ou via des appareils que l'on appelle des coronographes. L'observatoire du Pic du Midi en dispose par exemple, de même que l'observatoire de Paris-Meudon, spécialisé justement dans l'observation du soleil.


Les tsunamis solaires

Ces phénomènes sont encore très mal connus. Une vidéo de ce type de phénomène atmosphérique solaire est accessible dans le lexique de Genius Tour en cliquant ici. Ils ont été principalement observés par les sondes SOHO de la NASA. Un des objectifs de la mission de la sonde Parker est de commencer à les expliquer.
br>Voilà donc quelques aspects de ce que va chercher à expliquer cette sonde, après avoir joué au billard avec les planètes : atteindre le soleil n'est pas si simple ! La Terre tourne autour du soleil à un peu plus de 100 000 km/k. Il faut ralentir la sonde pour qu'elle commence à "tomber" vers le soleil. La ralentir à environ 60 000 km/h est déjà suffisant. Cela signifie que par rapport à la Terre, la sonde doit aller à 40 000 km/h.... Ensuite, la sonde va se diriger vers Vénus pour adapter sa vitesse qui est de plus en plus importante. Enfin, elle se rapprochera du soleil (qui a un diamètre de 1,4 millions de kilomètres) pour n'être plus qu'à 6 millions de kilomètres de sa surface.
L√†, son bouclier recouvert du peinture sp√©ciale prot√®gera la sonde jusqu'√† pr√®s de 1500¬įC pour que les instruments √† bord restent √† une temp√©rature de 29¬įC.

Cette mission d'exploration est unique en son genre et nous espérons que les résultats obtenus seront à la hauteur des espérances.
Site Relatif : https://www.nasa.gov/content/goddard/parker-solar-probe